03/09 – 10/09 : Moscou

3/09

C’est le grand départ, RDV à l’aéroport, Justine a 20 kg sur le dos, moi 16kg. Nous sommes donc bien loin des 10 kg fixés. Nos sacs sont ultra compact, il n’y a plus de place du tout.

Escale à Berlin,  puis arrivée à Moscou où la grisaille et le froid sont au RDV, bus puis métro jusqu’à Chystie Prudy où nous avons pris un chocolat (qu’on pensait être similaire à nos chocolats chauds mais qui ressemblaient plus à une tasse de chocolat fondu). 20h, Nina (amie d’une amie de Justine) nous rejoint et nous amène diner dans un restaurant … italien. Nous arrivons chez elle, accueillies par l’hymne russe et quelques verres de vodka. Il faut honorer la tradition pardi !

 

4/09

Grande balade dans Moscou, 12 millions d’habitants, superficie 10 fois plus grande que la France. Photos autour de la célèbre cathédrale Basile Le Bienheureux, vue très limitée sur la place rouge, elle est encombrée par les tribunes pour fêter la 867 année de Moscou, Kremlin fermé, déjeuner sur le pouce, Chocolat au fameux Café Pushkine (qui a été crée suite à la chanson de Gilbert), visite d’un tout petit monastère, pause devant le théâtre Bolshoï tout autant encombré que la place rouge, arrêt devant une église et ses multitudes de fleurs et de bouteilles d’eau (on sait maintenant qu’il s’agit d’eau est bénite …), pause devant la magnifique église du Christ Saint Sauveur. Balade à travers la forêt pour atteindre l’université d’où nous avons une magnifique vue sur la ville de Moscou. RDV avec Nina, dîner de pâtes, vodka, dodo.

 

5/09

Musée Tolstoï, ou musée avec une gardienne dans chacune des 20 pièces,

Grande balade dans Moscou, centre commercial GUM, églises, domaines, monastères, périphérique.

Paquetage du sac à dos, en route pour rencontrer Sergueï, 31 ans. Course dans le métro pour arriver à l’heure. Direction son appartement, assez grand, un peu sobre et sombre, manque cruel de décoration et de personnalisation. Frigo vide. Sergueï nous confie que c’est sa copine qui fait à manger, que lui ne sait faire que des spaghettis. Nous faisons des pâtes, Sergueï n’a pas de passoir. Le gentil Russe nous prête son lit et dort sur un très petit canapé –lit. Grande baignoire façon Jacuzzi. En route pour rencontrer ses amis, direction une cafeteria ou nous bénéficions de 50% sur l’addition entre 23h et 00h. Bar ou nous rencontrons une communauté de couchsurfers, excellente soirée, et retour en taxi sauvage. Eh oui les moscovites ont besoin d’arrondir leur fin de mois.

 

6/09

Réveil difficile. Petit déjeuner très limité, hé oui Sergueï n’a que des crackers. Il part rejoindre sa copine avec qui ça semble être compliqué dans la datcha familiale (maison de campagne russe). Nous allons faire des courses et mangeons des pâtes.

En route pour le Parc Gorki, imaginez être à 10m sous terre, la gueule de bois et être oppressée par une foule de dingue, tellement oppressée que vous ne pouvez pas rentrer dans le métro et que lorsqu’il part vous voyez votre copine Justine vous faire un signe de la main, depuis le métro. Retrouvaille à la station suivante et direction le parc ou nous croisons les colossales statues de bronze de Staline, Lénine, Gorki & Cie.

Arrivée près de l’Eglise St Sauveur, cette fois elle est ouverte. Cérémonie incroyable, tout le monde est debout et embrasse le même petit tableau. Beurk. Sons, chants, dévotion, signe de croix, une atmosphère dérangeante s’en dégage. Les prêtres sont tous de jaune vêtus, les femmes toutes avec un voile sur la tête. Je n’ai jamais vu de cérémonie religieuse avec autant de ferveur.

Un ami d’un couchsurfeur que nous avons contacté mais qui était  en vacances, nous a gentiment dirigé vers un de ses amis pour nous faire visiter la ville. Vladimir. Nous imaginons Vladimir blond aux yeux marron, avec des lunettes.

Vladimir est corréen, brun aux yeux marron, sans lunette. Vlad est accompagné de son ami Oleg. Nous nous baladons et allons au château de Catherine La Grande, magnifique château, magnifique par cet maginifique lac. Il fait nuit. Nous allons dîner dans une cafétéria. Oui encore. J’ai pris du Bortsh (Le bortsch, également bortch ou borsch, est un potage national ukrainien. Il contient habituellement de la betterave, qui lui donne une forte couleur rouge, et de la viande). C’est très bon. Nous sommes parti boire un dernier verre avec les garçons et sommes rentrées très enthousiastes de cette soirée.

 

7/09

Réveil assez tôt, il faut aller au Nord de Moscou à Sergueï Posad. Douche, fuite de la baignoire (selon Sergueï c’est normal, selon nous non ; il verra en revenant…), métro, train, arrivée dans ce superbe monastère ou nous faisons la queue pendant 1h30 pour rentrer dans l’église et se rendons compte que c’est pour refaire des bisous sur le tombeau d’un certain Serge. Finalement cette attente a rentabilisée notre déplacement car nous y sommes resté à peine 3h, et il faut compter 15 minutes pour se rendre au Monastère depuis la gare.

Chemin inverse donc : gare, métro (difficile à trouver), Justine se rend à la Galerie Moderne de Moscou où elle se retrouve face à un établissement fermé. Pleine d’espoir elle se dirige vers un musée ou seulement deux petits écriteaux seront écris en Anglais.

Dîner de pâtes.

 

8/09

Aujourd’hui le Kremlin est enfin ouvert ! Stéphanie R. je pense à toi.

Nous voulons faire une visite guidée et partons nous renseigner. La réponse est assez brève mais concise cependant : NôoooOOooooO ! It is impossible !

Entre les coups de sifflets et les hurlements des multiples gardes lorsque l’on tente de traverser hors des passages piétons, nous parvenons à faire notre petit tour. Puis direction l’intérieur magnifique de la Cathédrale Basile le Bienheureux, financée en partie par les remords d’Ivan le Terrible pour avoir tuer son fils (car la femme de son fils ne portait pas de vêtements descend à son goût, il l’a frappée, son fils est intervenu, et il l’a tué – en plus de faire faire une fausse couche à sa femme ; jolie histoire non ?)

Direction Monastère Novodevitchi où une toute aussi joyeuse histoire nous attend. L’endroit est connu pour avoir accueillit Sophie, la sœur de Pierre le Grand, celui-ci l’a fit emprisonné suite à un complot et assassina tous ses servants devant elle.

Nous prenons nos sacs chez Sergueï et direction le nord de Moscou ou notre prochain Couchsurfer nous attend. RDV devant Charles de Gaulle.

Ann et Kostia sont des hôtes très sympathiques vivant dans un appartement très sombre et très encombré par de multiples bibelots.

Ils nous proposent gentiment une pizza maison et un chablis qu’ils semblent avoir payer 50Euros, ce qui entre nous est completely delirious.

Nous rions de bon cœur et décidons de nous convertir au Pastafari prochainement.

 

09/09

De bon matin, nous nous rendons au Mausolée de Lénine, voir ce corps conservé depuis 90ans. S’ensuit une joyeuse discussion: et toi tu veux qu’on fasse quoi de ton corps après ta mort ?

Balade à travers le grand Moscou sous un grand soleil.

Visite de la Gallery Tretiakov, joyau de la peinture Russe.

Arrêt à un café, après maintes explications, Justine n’obtient pas les crêpes qu’elle a demandé. Grosse frustration.

Révélation de la signification d’Holyday : Jour Sacré.

Nos gentils hôtes, qui mettent THE devant tous les noms des pays (the Moscow, the Paris, the London) nous proposent de dîner dans un restaurant typiquement Russe où les serveuses sont habillées de manière traditionnelle, test de graisse de cochon mélangée avec de l’huile et de la mayonnaise, envie de gerber intense.

Nous avons finalement vu les 7 bâtiments construits par Staline sous le modèle New Yorkais en 10 fois plus gros, je suis ravie !

Nous rentrons en voiture en traversant Moscou By Night avec la charmante musique de Unchained Melody, sous la pleine lune, et un sentiment de bien-être et de liberté nous envahit.

 

10/09

Réveil difficile, nous partons pour Souzdal à 9h30.

Justine mange du maïs acheté à la sauvette pour fêter notre première semaine.

Dans le bus, nous commençons enfin nos livres : Mange/Prie/Aime pour Justine (grande lecture oui oui) et Guerre et Paix pour moi.

Arrivée à l’auberge du joli nom de Godzillas après quelques aventures dans les rues de ce petit hameau, 5h après avoir quitter Moscou. Rencontre d’un chinois ne connaissant que le chinois, puis d’un belge en vacances vivant entre Moscou et la Belgique.

Visite du Kremlin, montée en haut d’une tour où une femme nous crie dessus (il fallait payer ?). Vue sur 3 dômes, le lonely s’enflamme : vue sur les bulbes dorés comme une constellation le ferait des cieux nocturnes.

Quelques courses et en route pour l’auberge. Le belge a trop fait à manger et nous propose de diner avec lui. Vous ne devinez pas ce qu’on a mangé ? Et oui ! encore des pâtes, accompagnés de Vodka (pour moi, Justine restera à la bière – pour ceux qui la prendrait pour une alcoolique).

Morale de la soirée : il vaut mieux avoir des regrets que des remords.

 

11/09

Nuit fraiche à la campagne. PDJ en compagnie de notre ami belge qui termine ses pâtes à 8h du matin.

Direction le couvent de l’intercession où la première femme de Vassili III fut envoyée en raison de sa stérilité supposée. Quand elle tomba enceinte, il était trop tard pour éviter le divorce. Elle donna naissance à un fils. Craignant qu’il soit un rival dangereux pour les héritiers que pourrait engendrer la nouvelle femme de Vassii, elle le fit adopter secrètement et prétendit qu’il était mort. Elle eu sans doute raison car la seconde femme de Vassili lui donna bien un fils : Ivan le Terrible.

Visite d’un monastère ou nous avons voulu feinter la dame de la cathédrale en lui tendant notre ticket pour la prison du monastère. Notre ruse a échouée et tout le monastère a été averti. Quel dommage !

RDV à la gare de Souzdal, bus jusqu’à Vladimir, Train jusqu’à Moscou où le soleil me brûle le visage.

 

Ce soir, dîner avec Nina puis l’aventure débutera enfin avec le Transibérien ! Direction Kazan, le pays des tatares !

 

This entry was posted in Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *